Un air de musique


Des épaules larges, carrées,

Des jambes longues et musclées,

Une stature imposante,

Il est hagard, perdu dans ses pensées.

Un visage poupon,

Des lèvres bien dessinées,

Le nez fin et droit,

Ses yeux verts-gris fixent l’obscurité.

Son poids important, sa colère sourde,

Crispent son corps meurtri soulagé par la science.

Un air de musique s’élève alors,

Victoire sur le silence qui entoure sa présence.

Mots-clés :

© mars 2017 by Eva Baquey

  • Grey Twitter Icon
  • Grey LinkedIn Icon