Doux breuvage

Imaginez-vous les coudes posés sur une table, un bol solidement tenu entre vos mains, incliné vers votre bouche. Votre vue est réduite au seul mouvement du breuvage délicieusement aspiré. Le bol redescend et brutalement le sourire volontairement niais de votre frère ou soeur s'impose à vous. Que se passe-t-il sinon le mouvement explosif, incontrôlé de vos lèvres et la tête ahurie de votre alter ego, les cheveux dégoulinants du breuvage encore tiède?

Si l'on devait décrire l'enfance de Benjamin, on citerait nombre de ces moments intrépides qu'il rejette aujourd'hui. Les sauts par-dessus ses amis allongés les uns contre les autres, les expéditions nocturnes et les plaintes de sa mère devant les pyjamas continuellement tâchés de jus de cerises, "des cerises sauvages en plus, vous rendez-vous compte?"

Seulement voilà, Benjamin a grandi et le gratin d'aubergines maintenant il déteste. Il a envie d'ailleurs, de voyage et de rêve et ne veut pas se poser. Il contemple les sculptures et parcourt du regard les détours de leurs veines. Sa vie est là. Ici, ailleurs, il est lui-même.

© mars 2017 by Eva Baquey

  • Grey Twitter Icon
  • Grey LinkedIn Icon