Le quart d'heure bordelais


C'est aujourd'hui dimanche. J'ai rendez-vous dans une heure.

Je suis ravie de la retrouver. Nous sommes si différentes et si proches à la fois. Elle agit, motivée par le but qu'elle s'est fixé quand tout d'un coup elle se rend compte du petit élément, cet élément si infime qu'elle ne l'avait pas seulement envisagé, la clef qui nous fait pénétrer dans son univers, un univers où jamais rien ne se passe normalement.

Sur le moment je n'ai pas envie de rire mais j'avoue qu'un sentiment de plénitude intense m'envahit lorsque nous évoquons nos péripéties communes, un sentiment que je n'éprouve qu'avec elle.

Quelquefois je l'envie.

Son caractère volontaire, décisif, sa joie de vivre, sa volonté de transgresser les interdits m'obsèdent. Souvent même j'essaie de la raisonner alors même que j'attends ces moments où l'on franchit les limites avec impatience. De celles qui m'oppressent tant...

Plus qu'une demie-heure. Il faut que je vous quitte, je dois partir. Elle va me critiquer. Le quart d'heure bordelais.

© mars 2017 by Eva Baquey

  • Grey Twitter Icon
  • Grey LinkedIn Icon